Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Blog

Oracle achète Sun

oracle Buy Sun

 

Base de données.


Lors du rachat de MySQL AB, l'éditeur de la célèbre base légère du même nom,  la communauté Open Source s'interrogait déjà pas mal. En effet, SUN est un contributeur assez actif sur PostgreSql ! Josh Berkus – employé chez Sun et contributeur de PostgreSql -, s'était alors expliqué : annonçant que l'intérêt de Sun pour PostgreSql ne changerait pas avec le rachat de MySQL.

oracleBuySun2

Peu de temps auparavant Oracle mettait la main sur deux sociétés dont l'influence sur ce marché Open Source ne devait plus être démontrée. Innobase, fournisseur du moteurs transactionnels pour MySQL, qui concourt encore au succès de la base suédoise, est aujourd'hui une compagnie d'Oracle. Ce qui n'a en rien empêché la poursuite du développement du moteur transactionnel InnoDB ! Etait-ce une façon de rappeler à MySQL qui contrôlait le marché ?

Que doit-on alors penser ? Oracle fait maintenant partie des meilleurs projets Open Source de base de données ?

Je ne pense pas que l'influence sur PostgreSQL sera très importante. Par contre, PostgreSQL qui bénéficie d'une méconaissance vis à vis du marché peut certainement apparaître sous un nouvel angle au marché si Oracle décidait ne pas jouer le jeu de l'Open Source vis à vis de MySQL ! De même, que ferait Oracle d'une base de données telle que MySQL ? Un des fondateurs pense que Oracle est complètement concurrentiel vis à vis de SAP sur le marché des très grands comptes avec Oracle Database. Par contre, Microsoft continue à gagner des parts de marché sur le secteur des PME / PMI encore à équiper en ERP ! C'est donc ici que MySQL pourrait devenir un atout pour Oracle afin de conquérir de nouveaux clients qui perçoient souvent Oracle comme un investissement trop lourd tant financier, qu'en mise en place, ou encore en maintenance !


Java & J2EE
En 2008 Oracle s'est offert BEA, célèbre pour son serveur d'application J2EE ! Qui venait ainsi soutenir une très importante infrastructure Java que possédait déjà Oracle.
Avec le rachat de Sun il y a vraiment des interrogations quant aux différents produits qui existent de part et d'autre :

 

Sun Oracle
Serveur d'application Glassfish Oracle Weblogic Server, Oracle Application server
IDE Netbeans Oracle Developer
SSO / Annuaire

Sun Open SSO Oracle Enterprise Single Sign-On Suite
... ... ...

 

L'avenir nous dira quelles solutions perdureront. Il est toutefois à noter que Oracle a jusqu'ici très bien intégré les produits récupérés de ses acquisitions : jamais chaotique !

L'inquiétude se fondent surtout vis à vis de Java, voire d'Open Office, qui pour le coup intéressait bien plus IBM qui offre désormais une alternative à Microsoft Office avec Symphony, basé sur la suite bureautique Open Source ! Oracle se lancerait-il dans la bureautique ?

Finalement le grand débat se situe autour ce qu'il adviendra de Java ! Il est clair que si on s'intéresse à la popularité et la robustesse de Java rien est à craindre. Cela fait très longtemps que Oracle a misé sur Java. Une grande partie de ses produits  est écrite en Java ! Sun savait sans doute depuis bien longtemps qu'il voulait se faire racheter, c'est sûrement une des raisons pour lesquelles ils avaient libéré Java ! Ouf !
Cette liberté est aussi garantie par le JCP ! Or avec ce rachat Oracle y sera représenté d'une par Jrokit (Bea) d'autre part par SUN ! Java avancera-t-il que dans le sens de ce que veut Oracle ?

Linux vs Solaris
Avec Unbreakable Linux Oracle vole presque la vedette à Red Hat ! Les installations de la base de données sont recommandées sous Linux ! Oracle lui même support Linux pour fournir sa base de données avec un OS reconfiguré pour son optimisation.
Avec ce rapprochement entre SUN et Oracle, Open Solaris peut sans doute se créer une nouvelle envergure ! Et là c'est Red Hat qui trinquerait ! Encore récemment on a vu Canonical, editeur d'Ubuntu chercher les faveurs (certifications) d'Oracle pour que son Linux soit de plus en plus considéré comme pofessionnel !
Si Oracle privillégie Open Soclaris, les éditeurs des distributions Linux n'apprécieront sans doute pas ! On peut penser que tant pour ses bases de données, c'est-à-dire Oracle Database, et aujourd'hui MySQL serait principalement pousser avec Open Solaris ! Ce que faisait déjà Sun en fournissant un environnement qui embarquait Open Solaris, MySQL, GlassFish, qui plus est sur ses machine (Sun est avant tout un constructeur) !

 

Rechercher sur le blog