Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Blog

Un nouveau souffle pour une nouvelle économie


De quoi s'agit-il ?

La quantité d'information qui nous entoure n'a jamais été aussi importante et ne s'arrêtera plus de progresser. Chacun d'entre nous génère à lui seul une quantité folle de données. Bien sûr nous ne nous en rendons même pas compte. Chaque fois que vous passez à la caisse de votre supermarché, chaque fois que vous émettez un appel, chaque fois que vous emprunter un vélo en libre service... Chacun de ces gestes, certes quotidien, engendre un petit tas d'information ! Au niveau de chacun d'entre nous cette quantité d'information semble très faible. Par contre, si elle devait être globalisée, si elle était mise en rapport avec celle de tous, ce volume de données exploserait littéralement.
Il faut aussi, se rendre compte que le monde qui vient est de plus en plus connecté : on parle de l'internet des objets. Tous nos appareils, même notre électroménager, seront connectables ! La voiture n'échappera pas à ce mouvement.

Ces dix ou vingt dernières années auront représentées une première phase de l'ère de la société de l'information. Désormais, nous en franchissons une seconde dont les fondations proviennent de l'explosion du volume de données.

Un nouveau souffle

Un autre rapport du même cabinet présenté en Mars 2011 montrait qu'Internet a créé 25% des emplois sur les 15 dernières années. Ce chiffre traduit l'importance qu'Internet occupe désormais au sein de notre économie. La bulle des années 2000 avait déjà fait apparaître les signes d'un tel phénomène. Si bien qu'aujourd'hui en France 60% de la population et 93% des entreprises sont reliées au réseau mondial. Quant au taux de pénétration de la téléphonie mobile, il se rapproche doucement des 100% ! Les technologies de l'information progressent globalement malgré la crise que nous vivons.

Toutes ces avancées que nous avons déjà connues participent grandement à cette effervescence de données avec des quantités qui dépassent l'entendement. MGI voit en ce phénomène l'un des nouveaux moteurs de l'économie.

Cette entropie de données va désormais être à l'origine d'une création de valeur sans commune mesure. La capacité d'analyser toute cette masse information offre de nouvelles opportunités de croissance dans bon nombre de secteur. La grande distribution, le maketing, l'automobile, la santé, l'administration constituent les principaux secteurs qui pourraient le mieux tirer leur épingle de ce nouveau jeu.

Le monde automobile travaille en relative symbiose, grâce à l'EDI, et à un système d'information  étendu entre l'ensemble des partenaires de la chaîne de valeur. L'apport des BigData contribuera à l'amélioration de tous les processus. Jusque là impossible, l'analyse des données à tous les niveaux permet d'optimiser chaque étape des processus : depuis les bureaux d'études jusqu'au service après vente.

Les voitures de nos jours regorgent d'un grand nombres de capteurs en tout genre. Lorsque vous avez une pane votre garagiste commence par connecter votre voiture à son ordinateur afin d'identifier d'où vient le souci. Il récupère donc des données pour établir son diagnostique. Vous voyez ces données à l'état brute peuvent être transformer en or ! En effet, consolider l'ensemble des données des panes des véhicules paraissaient il y a encore quelque temps comme impossible ! Tout comme le prototypage de voiture par ordinateur a permis aux constructeurs d'apporter plus de nouveaux modèle et ce plus régulièrement, tout comme la capacité à traiter des grand volume d'information vont leur permettre d'améliorer les voitures et faire en sorte qu'elles puissent être plus fiable, plus robuste.

La grande distribution ou le commerce de manière général peuvent bénéficier d'une forte création de valeur si une approche englobant l'ensemble du secteur était adoptée. Chaque magasin au sein d'une enseigne ne doit non plus se considérer comme un point de la chaîne mais bien comme un contributeur à celle ci. Ainsi, tous ces acteurs peuvent accéder à l'ensemble des données récoltées et analysées. Dans cet optique, ce partage de l'information transforme les habitudes de gestion, apporte de nouvelles économies d'échelle, optimise les stocks.

Le rapport de MGI montre encore combien ces nouvelles possibilités transforment le secteur de la santé ! En effet, l'imagerie, les analyses médicales, certes des données très sensibles et personnelles,  caractérisent elles aussi cette information en importante quantité. En fait, toute les données de ce type, une fois organisée, compilé, synthétisé concourait à mieux appréhender la prise en charge du malade parce que l'on identifierait d'autant mieux les symptômes que l'on a eu de mesure. En plus, moins de médicaments serait prescrits compte tenu des meilleurs diagnostique !

Je vous invite à parcourir par vous même l'étude de MGI et à vous en faire votre propre idée.

MGI nous montre qu'une nouvelle frontière est en train d'être franchie. Ce qu'il faut maintenant retenir c'est que celle-ci n'aurait pas pu l'être sans l'acharnement des communauté open source. La fondation Apache nous a offert la solution Hadoop sans qui nourrit elle aussi l'engouement que suscite cette nouvelle tendance.

Grâce à ce type de technologies les données qui jusqu'ici se pensaient, s'organisaient par exemple par datamart, donc avec un cloisonnement certain, peuvent prendre plus de sens ou délivrer plus d'information parce qu'elles sont appréciées dans un contexte plus large ! Et en conséquence générer plus de valeur.

Si avez un peu de temps vérifier combien d'articles (surtout en anglais) explique et font la promotion d'Hadoop. Toutefois, Hadoop n'est qu'une des solutions abordant le calcul distribué avec une meilleure optimisation de la consommation de ressources machine. Depuis les quatre dernières années un nombre de plus en plus colossal de projets, d'éditeurs logiciels bouillonnent d'idées dans le but de concrétiser des solutions simple d'emploi et efficace.

Traiter des grands volumes de données c'est une chose. Cela permet d'accéder en définitive à une synthèse. Synthèse qu'il convient de présenter ! Si bien que la représentation de l'information elle aussi devrait gagner en maturité pour un accès plus facile à tout un chacun.
Cette tendance lourde devrait là aussi inciter les communautés et les éditeurs de logiciels à créer des outils de découverte de données, là encore en rupture avec les méthodes actuelles.

Sur ce même blog nous avions déjà indiqué que nous pourrions tous être des ouvriers de l'information. L'utilisation des réseaux sociaux, du téléphone mobile, des paiements en carte bleu ou  électronique, la navigation sur internet, le fait de voyager... matérialisent notre contribution à cette profusion de données. Donc à la nécessité d'avoir ces ouvriers de l'information.

Ainsi, de la même manière que l'internet et sa couche visible le Web ont fait naître de nouveaux métiers, de même façon les grands volumes de données transformeront des métiers et en inventeront d'autres. Il est sûr que les personnes à l'aise avec les chiffres se sentiront bien dans cette nouvelle phase de l'ère de l'information. Enfin, le système d'information de façon générale qui jusqu'ici était cloisonné selon les différents métiers de l'entreprise a désormais une chance d'être vu comme un tout. Presque sans utopie il possible d'imaginer qu'un seul et unique point renfermerait toutes les données d'une organisation. Sans doute ce sera un grand retour des ERP, désormais, dans leur forme plus agile !

 

liens :

Impact d'Internet en France

http://internet-impact.fr/

 

Big data: The next frontier for innovation, competition, and productivity

http://www.mckinsey.com/mgi/publications/big_data/index.asp

Le "Big data", un marché qui pèse déjà 1 milliard de dollars

http://www.latribune.fr/technos-medias/informatique/20110710trib000635241/le-big-data-un-marche-qui-pese-deja-1-milliard-de-dollars.html

Big Data, la prochaine révolution informatique

http://pro.01net.com/editorial/535404/big-data-la-prochaine-revolution-informatique/

La gestion des "Big Data" est aussi un défi économique

http://www.atelier.net/articles/gestion-big-data-un-defi-economique

Tags: hadoop

Rechercher sur le blog